Les conditions minimums à respecter pour obtenir un crédit auto

les-conditions-minimums-a-respecter-pour-obtenir-un-credit-autoQue ce soit pour aller au travail, pour les courses, ou pour diverses autres raisons, la voiture reste indispensable dans le quotidien des citoyens. Pourtant son acquisition représente un investissement considérable pouvant aller de plusieurs milliers d’euros à des dizaines d’euros.

Raison pour laquelle certaines personnes, ne disposant pas de la somme requise, cherchent les moyens pour financer cet achat. Le crédit auto constitue la meilleure façon de subventionner l’acquisition d’une automobile. En réalité, il est question de prêt à la consommation qui est affecté directement à l’achat du véhicule.

Ce genre d’emprunt est courant. Le contrat peut être établi entre le requérant et une banque, un organisme financier, ou un concessionnaire. Dans tous les cas, certaines conditions sont obligatoires pour obtenir l’accord favorable du financeur. Il reste à savoir quelles sont les conditions minimales à respecter pour obtenir un crédit auto.

Les revenus

Etant données qu’il s’agit d’un prêt à la consommation, normalement les conditions minimales requises pour ce genre d’emprunt sont également valables pour le crédit auto. Les requérants doivent avoir des revenus stables, réguliers et suffisants. C’est une sorte de garantie pour l’établissement prêteur qui, d’un côté, cherche à protéger son argent.

En effet, lorsque les bénéficiaires ont des rentrées d’argent stables et durables, le remboursement est plus ou moins assuré. Ainsi, le requérant peut être un salarié ou une personne exerçant pour son propre compte.

Dans certains cas considérés spécifiques parfois, les intérimaires et les gens touchant des RSA, des allocations des Assedic ou autres peuvent aussi obtenir un crédit auto. Les personnes se trouvant dans de telles situations doivent s’adresser aux banques et organismes de crédit.

Le taux d’endettement

Afin de protéger le consommateur, la loi exige que la quotité cessible du demandeur ne puisse pas excéder les 33% de la totalité de ses revenus. Si le requérant a déjà contracté d’autres dettes et qu’il a dépassé son seuil de remboursement, le financeur ne peut plus lui accorder un crédit auto.

La valeur du véhicule est ainsi conditionnée par la possibilité de remboursement du requérant.

Le fichage à la Banque de France

Pour être fiché à la Banque de France, un individu a dû faire l’objet d’un interdit bancaire ou d’un FICP. Le premier est la conséquence des émissions de chèques sans provision. Le second quant à lui concerne les gens qui n’ont pas régularisé leur découvert, ou qui ont eu des incidents de paiement de prêt.

Pour éviter les éventuels problèmes de remboursement, généralement les banques et organismes de crédit n’accordent pas de prêts aux personnes fichées à la Banque de France. Une situation financière nette constitue donc une condition favorable pour l’obtention d’un crédit auto.