Le prêt personnel entre particuliers

le-pret-personnel-entre-particuliersLe prêt personnel entre particuliers qui touche aujourd’hui l’Europe est apparu pour la première fois aux U.S.A. Il a permis à de nombreuses familles affectées par les scandales des subprimes de demander des montants généralement en dessous de 10 000 euros auprès d’autres particuliers.

Comme son nom l’indique si bien, ce prêt entre personnes consiste à conclure un prêt entre plusieurs personnes physiques sans qu’une institution de crédit ne puisse intervenir. Le taux éventuel de la rémunération est conclu de manière libre.

Les crédits P2P sont de plus en plus répandus, ils attirent aussi bien les emprunteurs que les prêteurs. La durée d’un PAP est comprise entre 3 et 5 ans dans certains pays européens notamment en France.

L’intérêt d’un prêt sans banque

Parce que les prêts personnels entre particuliers fournissent une alternative fiable par rapport aux réalités depuis quelques années dans des pays d’Europe, ces prêts connaissent un tel succès et arrivent à concurrencer les prêts traditionnels.

La montée du chômage, l’économie atone, l’augmentation du nombre de personnes qui rencontrent de gros problèmes d’ordre financier, voire qui figurent sur les listes d’inscription du FCC ou du FICP et qui ne peuvent plus bénéficier du rachat de crédit ou obtenir un prêt personnel auprès d’une banque.

Les avantages pour les prêteurs

Les prêts personnels entre particuliers promettent un rendement brut de 5 % sur l’épargne, c’est de loin au-dessus du rendement des autres types de placements qui ont des taux de plus en plus faibles.

Il n’y a que les opérations en bourse qui sont susceptibles de rapporter des revenus aussi substantiels, mais ces opérations demandent une certaine expertise, et elles demeurent difficiles à maîtriser.

On note que des motivations autres que les profits émergent aussi, car les P2P permettent de venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, en particulier ceux qui sont invalides ou ceux qui sont handicapés. Et cela à une époque où l’économie participative et la solidarité prennent une ampleur non égalée.

Les avantages pour les emprunteurs

Les emprunteurs sont évidemment les premiers à tirer avantage de ce type de prêt. Toutes les personnes qui ont des faibles revenus, des interdits des banques ou des fichés FICP, n’ont pas accès aux prêts des banques. Car la réglementation de certains pays d’Europe et donc de leur banque centrale, contraint leurs institutions de crédit au respect non seulement des critères de revenus mais aussi à ceux de l’endettement en ce qui concerne les prêts d’argent.

Tous ces gens presqu’écartés par un système bancaire qui ne leur permet plus de concrétiser un projet qui nécessite un prêt bancaire tels que l’achat d’un bien immobilier, l’achat d’une automobile ou autre chose, vont devoir trouver une solution pour satisfaire leurs besoins. Ainsi le prêt entre particuliers qui est moins encadré, est également plus accessible.

Ces exclus du système bancaire classique peuvent ainsi se tourner vers des particuliers qui s’avèrent moins exigeants en ce qui concerne les conditions d’octroi d’un prêt d’argent.

Les remboursements des prêts personnels entre particuliers sont aux conditions sensiblement identiques aux conditions de remboursement d’une banque traditionnelle, c’est-à-dire des mensualités comportant une partie de la somme empruntée, les intérêts et une éventuelle assurance décès.

Les conditions de ce type de prêt présentent aussi l’avantage de différer le règlement une ou plusieurs fois.